GSXF 750

Motos Proprios


Camboui

Photo gsxf 750
Proprio : Chris
Modifs : 22/01/2008
Naissance : 1965
Situation familiale : En couple, 2 enfants
Dpt: USA
Signe particulier :
Permis moto depuis : ?
Dist. totale en moto : 30 000 km
Dist. en gsxf : 13 000 km
Ex motos : KLR 600

L'ex Gsxf 750 de Chris

La popularité de la GSXF 750 est évidente. Présente sur toutes les routes, sa silhouette a moult fois traversé chacune de nos pupilles. En tant que Best seller, On la voit partout . Ma GSXF 750, achetée d’occasion en avril 1999, affiche prés de 62 000 km au compteur début 2003. Elle succède à ma première bécane, un KLR 600. Je garde de cette dernière le souvenir d’une moto particulièrement peu fiable mais tellement belle.

Mon cœur balançait entre la polyvalence de la Transalp et la robustesse de la GSXF.

Contrées parcourues en Gsxf : Lyon, tour de Corse ...

Présentation

Elle est jolie… son carénage qui coiffent le 4 cylindre rappellent qu'il s'agit avant tout d'une routière.
Elle est un peu moins belle avec Tof dessus. Mais… une fois que j'attaque les virages, je n'y pense plus car on me prend pour OJ.

Equipement

Elle possède la béquille centrale. Le rangement sous la selle est petit (par rapport à celle de la CB 500) on peut tout de même y fourrer un kit anti-crevaison, un bloc disque et quelques outils.
Les outils, à part la clé à bougie, je ne m’en suis jamais servi. Pour le reste (révision, soupape, réglage chaîne…) j’utilise ma boîte à outil perso (pas comme Lolo qui n’a jamais caressé une clé de 12).
Mon expérience sur KLR 600 m’a inciter à poser des roues arrières alors que l’appel du périphérique parisien m’a imposé l’apprentissage du slalom.

Moteur

Le moteur n’est pas une nouveauté. Le concept est ancien. Il a fait ses preuves et reste une valeur sûre.
Il répond avant tout avec souplesse. Un peu trop de souplesse d’ailleurs quand on veut s’amuser un peu. Le couple reste correct mais il faut anticiper un peu plus en duo. Bref les sensations commencent surtout haut dans les tours. Néanmoins, à bas régime sa souplesse garanti le confort du passager. Elle ne perd pas une goutte d’huile et ne fume pas.

Partie-Cycle

Sans parler de « guidonnage » Une sorte de louvoiement à l’avant apparaît vers 250km/h si on lâche le guidon. Le louvoiement devient de plus en plus brutal si on conserve la position. Hop, une main sur le guidon et celui ci disparaît. Le phénomène est apparemment courant sur les GSXF, mon pote Lolo l’a vu aussi, mais lui à 50km/h. En virage, je la trouve relativement saine.

Confort / Position

La position de la GSXF 750 est agréable et assez polyvalente. La selle est un peu dure pour mes hémorroïdes. Le passager arrière est surélevé, ce qui n’est pas très reposant au long cours, malgré ma bulle haute. Bref, avec mes 1,80 mètres, la position est tout à fait acceptable pour les longs trajets, le gros carénage et la bulle me protège efficacement et autorise la stature droite aux vitesses réglementaires.
Toutefois le confort est parasité par des vibrations aux alentours des 4500 à 5000 tours, de source inconnue. Elles disparaissent après 160 Km/h.

Freinage

Le freinage est suffisant. Il pourrait être perfectible mais évite ainsi les frayeurs sur route mouillée.

Boâte / Embrayage

La boîte de vitesse… rien à dire, je la trouve confortable. La 1ère craque durement du fait de son grand âge. Mais elle passe nickel chrome avec un poil d'élan : je la passe au freinage juste avant l'arrêt, comme ça pas de surprise au feu vert et tout mes potes sont scotché sur place, sauf Dave avec son 1200 Kawabroumbroum, normal !

Finition

Ma GSXF comme toutes les Suzekiki n’est pas très bien finie, mais elle est robuste et essuie les intempéries rhonalpines sans souffrir. Usure normale du kit chaine, pneus, plaquettes, etc. Chaîne de distribution changée à 52000km en même temps que le réglage des soupapes, carbu et passage au banc, le tout pour la bagatelle de 4100 Fr.
Je ne suis pas inquiet quant au vieillissement de ma bécane et je pense qu’elle ira à 100 000 bornes facile, pas comme la 600 Bandit à Lolo.

Instrumentation / Divers

L’instrumentation est sobre et lisible. Il y a même une jauge à essence, pas comme la Bandit à Lolo. Par contre il manque cependant une montre.

Consommation

L’autonomie est assez faible. Sur le GSXF, j’actionne le robinet aux alentours des 180 km en moyenne.
La consommation peut fluctuer selon le style de conduite, et augmente fortement au delà de 170 km/h.
Achetée en avril 1999 à 21 000 Fr, la GSXF 750 a nécessité depuis lors un budget de 8000 Fr environ (hors équipement et hors assurance).

J'appréciais
Sa polyvalence
Sa souplesse
Son esthétique
Ses compétences routières
Sa robustesse
J'appréciais moins
Sa consommation
© moto-camboui.com - Contact : pascool[chez]moto-camboui.com
Conception et Réalisation : ADIC Info