Comment vendre sa moto de particulier à particulier ?

0
723

Nombreuses peuvent être les raisons pour lesquelles l’on décide de se séparer de sa moto. Si c’est le cas et que vous souhaitez la vendre de particulier à particulier, un minimum de conditions s’impose. Pour faire profiter aussi bien l’acheteur que le vendeur, comment procéder ? Vous trouverez ici un ensemble d’informations pouvant permettre au propriétaire de la moto de réaliser de belles affaires sans difficulté.

Valorisation de la moto à vendre

Un objet n’a de prix que de valeur. C’est sa valeur qui détermine son prix. C’est dire qu’une moto d’occasion ne peut rapporter une importante somme à son propriétaire que lorsque celui-ci le met en valeur. Mais pour être plus précis, que dit-on par « mettre une moto en valeur » ?

Il faut rappeler que dans la plupart des cas, les motos d’occasion ne sont plus jeunes. Soit elles sont accidentées ou soit elles sont démodées. Toujours est-il qu’il est possible de les rénover. Pour bien s’y prendre, l’idéal est de consulter un spécialiste mécanicien pour changer toutes les vieilles pièces. Votre mécanicien peut aussi entreprendre la réparation de votre moteur s’il constate des défaillances. Certes, ce travail de réfection et de révision peut vous coûter un peu plus cher, mais il ne faut pas l’éviter. En réalité, c’est en le faisant que vous parviendrez à livrer votre moto à un très bon prix, sans vous tracasser.

À propos de la publicité valorisante

S’il est entendu que la moto ne présente plus aucun problème de mécanique, il convient ensuite de passer à l’annonce de vente. L’objectif, faut-il le rappeler, est la vente de particulier à particulier. De fait, il importe de réaliser l’annonce de vente et la partager sur les sites réputés pour ces affaires. Pour mieux accrocher les internautes, il peut être important de faire accompagner votre post publicitaire d’une bonne image de la moto à vendre. De grâce, soyez prudents pour ne pas être pris au piège des hommes de mauvaise foi. Prudence oblige, n’optez jamais pour la vente à crédit !

Les pièces administratives à fournir par le vendeur

Une fois que la vente est conclue, le reste est de fournir à l’acheteur un nombre important de documents administratifs. Les uns sont incontournables tandis que les autres le sont moins. Ces derniers sont généralement exigés par l’acquéreur.

En effet, il faut tout d’abord mettre à la disposition de l’acheteur le certificat d’immatriculation du véhicule qui est un feuillet rose. Sur ces documents nécessaires, prenez le soin de mentionner la date et le lieu de cession de la moto. Au besoin, le propriétaire peut y déposer sa signature.

S’en suit le certificat de cession qui se fait en trois volets. Le violet n° 1 est au vendeur, le volet n° 2 à l’acheteur et le volet n° 3 à la préfecture. Par ailleurs, le vendeur devra envoyer à l’assureur une copie du volet n° 1. Troisième document indispensable pour l’acheteur, c’est le certificat de non-gage. Il est établi par la préfecture. C’est ce papier qui atteste que la moto vendue ne fait objet d’aucune poursuite judiciaire. Ces trois documents administratifs suffisent déjà largement pour conclure le contrat.

Par ailleurs, l’acquéreur peut toujours exiger d’autres pièces comme :

  • le carnet d’entretien de la moto ;
  • ses factures ;
  • son manuel d’utilisation, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here