XJR 1300

Motos Proprios


Camboui

Photo xjr
Proprio : Diablo
Modifs : 22/01/2008
Naissance : 1974
Situation familiale : En couple, 3 p'tits bouts
Dpt: 95 Val d'Oise
Signe particulier : deux cornes
Permis moto depuis : 2000
Dist. totale en moto : 50 000 km
Dist. en xjr : 30 000 km
Ex motos : XVS 1600 Wildstar Yam, 125 XVS dragstar

Le XJR1300 d'El Diablo

Liens XJR

Drapeau Francewww.xjrteam.com

Quel tarmo digne de ce nom n’a jamais croisé un XJR ? ?
Comme on dit « l’essayer, c’est l’adopter ». J’ai donc cédé mon custom 1600 bourrins par ce roadster qui m’a cramé les pupilles au 1er coup d’œil. Acheté neuve en mai 2001, mon compteur affiche début février 2004, 29.000 km. Je monte ma belle (xjr ! !) pour le trajet boulot, les duos détentes, les arsouilles solo…….voir même à l’arrêt, garage fermé, lumières éteintes. J’aurai pu essayer de fixer un caddies pour aller faire les courses avec mais ça part en wheeling direct… !

Contrées parcourues en Xjr : Ile De France, Paris by Night, Côte Normande, de temps en temps un peu sur la lune.

Présentation

Photo xjr

En peu de mot : D’la gueule ! !
C’est vrai qu’elle est Belle avec ses rondeurs sobres mais efficaces, ses chromes rutilants, son moteur massif et sa robe noire métallisée qui étincelle dès les 1ere lueurs du jour. Elle se prête facilement à un tuning « modéré » qui la rend encore plus féline. Dès l’allumage on sent la présence du 4 cylindres apparent et du doux son du 4 en 2. Une seule envie : engager la 1ere et vriller la poignée……….. whaouuuuuu !
Le confort d’un GT, les perf et la conduite d’une sportive, les chromes d’un custom et la gueule d’un roadster !

Equipement

Photo xjr

Equipement très complet avec un soin de fabrication évident.
Plus de béquille centrale, j’lai virée ! reste la latérale. Sous la selle on y met une alarme, un U, pantalon pluie chiffons… Bon si j’ai besoin d’un coffre, je prend le Scénic ! Bien pratique les pattes rétractables sous la coque arrière pour fixer des sacoches ou un filet casque. Leviers de commande réglables en profondeurs, amorto Ohlins, niveau d’huile via hublot… j’y ai ajouté beaucoup d’équipement : thermomètre huile vissé sur le carter, tête de fourche, sabot, leche-roue, passage de roue, pare-carters usinés... J’en passe et des meilleurs (voir liste des modifs). Sans saute vent, le guidon un peu large donne de la prise au vent !

Voici la liste des modifs :
- Pipes de FJ 1100
- Filtre à air KN
- Silencieux ART
- Petit pignon
- Vidange fourche + cales
- Tête de fourche YAM+ clignos
- Embouts de guidon
- Cache maitre cylindre
- Rétros F1
- Compteur vélo
- Fonds de compteur perso
- Protection Té de fourche et bouchon de réservoir carbone
- Poignées mousse
- Roulettes de protections alu "maison"
- Valves de roues bleues
- Ecopes YAM
- Sabot sport YAM
- Grille de radiateur "maison"
- Tapis réservoir chromé
- Garde boue
- Passage de roue
- Mini clignos arr
- Selle perso Debraise
- Filet adhésif rétro réfléchissant
- Bouchon-Thermométre huile
- Alarme TG 600

Moteur

Photo xjr

Un bijou à caractère joueur, issu de la version 1200 mais encore amélioré. Du répondant et de la souplesse à la fois, offrant une reprise excellente grâce à un couple énorme. Contact sur ON ! d’origine un son bien agréable, mais les silencieux ART donne bien plus dans les graves… un bonheur. Le moteur respire encore mieux avec les pipes d’admission du FJ1100 et un filtre à air KN ! Inutile de préciser que ça pousse fort, même très fort mais sans brutalité. Un Formidable « coup de pied au cul » à 7000 tours. La réponse progressive de la poignée de gaz permet de remonter les files de voiture comme sur un vélo. Une pointe à 245 sans véritable intérêt, et une accélération à arracher les bras…… le panel de sensations semble sans limite. En résumé, un moteur à toute épreuve tant en solo qu’en duo, en balade comme en arsouille !

Partie-Cycle

Photo xjr

Son poids de 250kg avec le plein donne certaines difficultés pour les manœuvres à l’arrêt, mais on s’y fait vite (surtout qu’avant j’avais un custom de 340 kg !) et puis ça maintien en forme. La garde au sol est un peu faible : faizez gaffe quand même dans les virolos TRES serrés ! dès les 1er tour de roue, le poids se fait oublier comme par magie. En ville, pas de problème pour piloter l’engin dans le trafic, elle réconcilie avec les gros cubes par son équilibre et sa facilité. Un seul « Hic », le guidonnage dans les grandes courbes dû à un fourche avant un peu molle. J’y est remédié en changeant l’huile par la + épaisse et en y ajoutant des cales. Dans les virages, la technique reste à épouser la moto avant que ce ne soit elle qui vous épouse : ce n’est pas un vélo non plus. C’est un bonheur à piloter le long des routes de montagne, en foret où les virages se succèdent allègrement. On lâche les mains, elle tient son cap sans broncher. Je l’ai chaussé de BT 11 avant et BT 20 arrière : ça accroche la route !

Confort / Position

Photo xjr

La XJR appelle à la route. Selle d’origine confortable mais encore mieux sur mesure (on ne glisse plus à chaque coup de poignée musclée). Les fesses bien calées, la position naturelle mais un guidon un peu large qui impose presque un saute vent si on veut faire de la route. En duo, encore mieux que le custom (d’après les passagers) avec une hauteur de cale pied adéquat (même pour les + petits … ca va Pascool ? t’es accroché ?) (Note de pascool : pas de censure...). Les amortos arrières restent un peu durs.

Freinage

C’est bien beau d’avoir beaucoup de chevaux, mais il faut pouvoir freiner leurs ardeurs quand l’urgence s’en fait sentir….. là, on presse le levier et C’EST DEMONIAQUE et DIABLEMENT efficace ! Avec ses mâchoires empruntées à la R1, la XJR ne donne pas dans la figuration, et est capable de freinage éclaire.

Boâte / Embrayage

Photo xjr

J’engage la 1ere : un grand CLONG ! (pas si désagréable) puis 2, 3, 4, 5……….STOP, pas de 6 ème. On aurait tendance à la chercher, en vain, tant il accélère copieusement jusqu’à près de 9000 tr/min. Contrairement à ce coffre omniprésent, la boite 5 vitesses se fait vite oublier, rapide et douce. Pour ma part j’ai mis une dent en moins sur le pignon de sortie de boîte….. elle n’en ai que plus nerveuse, avec des rapports raccourcis certes, et un jeu de pied plus soutenu, mais elle n’en ai que plus vorace, exploitant ainsi toute la respiration du 1300 CC.

Finition

Rien à redire, le top parmi le top. Il est vrai que je suis plutôt à cheval sur la propreté, et il est rare que ma 13 soit poussiéreuse (je me suis largement rodé avec le custom !). La peinture et les chromes sont très résistants et rutilent avec un simple coup de « fée du logis ». Un seul point à revoir sur certains modèles au niveau des tubes de fourche et des caches culbuteurs qui peuvent laisser apparaître (si pas d’entretien) quelques marques d’érosion.

Instrumentation / Divers

Photo xjr

Classique et sobre, le bloc d’instru est très lisible mais reste de la « vieille école » (elle passe en digitale sur le modèle 2003/2004) Tachymètre – compte tour – jauge essence. Je l’ai fait personnaliser et rajouter un compteur Digital (sigma sport : total, vitesse moy, heure…) au milieu des compteurs et éclairé par une led bleutée reliée au coupe circuit de l’éclairage.

Ajout aussi d’un indicateur de température remplaçant le bouchon du carter d’huile. Starter guidon, pas de warning sur mod. 2001.

Neiman de direction coté gauche (2 cotés sur mod. 2004).
Eclairage en croisement comme en route très propre.
Espace coffre sous selle suffisant (U, bloc disque, trousse outil, Kway) et de chaque coté de la selle, 2 crochets rétractables et 2 anneaux fixes pratique pour les bagages.

Consommation

Un reproche sur l’autonomie de 200km avant réserve puis 250 maxi, en moyenne. Avec un réservoir de 22L dont 4 en réserve, à vitesse élevée on tourne sur du 9 à 10L au 100, en moyenne 7,5L/100. Record avant passage en réserve : 250 km.
Bouchon de réserve sur la gauche pas vraiment pratique mais on s’y fait vite, d’autant qu’il est de bonne taille

Photo xjr
J'apprécie
Sa polyvalence
Sa finition
Son confort
Son moteur
J'apprécie moins
Sa consommation
Son poids
Sa garde au sol
© moto-camboui.com - Contact : pascool[chez]moto-camboui.com
Conception et Réalisation : ADIC Info